Vous êtes ici : Accueil > Accélérer l'ordinateur > Rachat de Skyfire et ses technologies d'optimisation multimédia

Rachat de Skyfire et ses technologies d'optimisation multimédia

Rachat de Skyfire et ses technologies d'optimisation multimédia La société norvégienne Opera Software fait la une de l’actualité informatique depuis son passage à Webkit. Et cette popularité risque encore de durer quelques semaines avec le rachat de Skyfire Labs. Un accord avait été trouvé entre les deux sociétés avec un cachet de 155 millions de dollars à la clé. Opera vise à tout prix, l’augmentation de ses parts de marché et un repositionnement intéressant sur l’échiquier mondial des navigateurs web. Opera récupère le navigateur Skyfire, d’une part pour sa notoriété sous iOS avec sa capacité dans l’interprétation et dans la lecture des contenus Flash. D’autre part, le norvégien vise une autre manière de lire un contenu Flash, avec la contribution des serveurs de Skyfire qui récupèrent le contenu pour les convertir dans un flux vidéo MPEG-4. Ce modus operandi se repose sur un produit estampillé Skyfire Labs baptisé Rockeet Optimizer, qui assure la réduction en taille des flux vidéo. Cette société possède de nombreux produits disponibles sous licence. Si Rocket Optimizer enfile les traits d’une extension de navigateur, le produit Horizon, lui, s’emploie comme une barre d’outils. Des opérateurs américains profitent déjà de ce mécanisme pour fluidifier leurs réseaux, souvent surchargés par une utilisation intensive du streaming vidéo et d’autres contenus multimédias.

Le PDG d’Opera, Lars Boilesen, ne cache pas sa joie devant l’acquisition de Skyfire. Il reconnaît très bien les atouts de Skyfire au niveau de la vidéo et de l’optimisation des applications multimédia. La décision optée par sa firme est d’autant plus justifiée si les prévisions de consommation des vidéos en bande passante mobile atteindront vraiment les deux tiers estimés en 2015.

Le rachat de Skyfire devait également renforcer l’offre Web Pass destinée exclusivement aux opérateurs. Désormais, ces derniers pourront proposer aux clients des offres basées sur le temps ou d’autres critères spécifiques et non plus sur la consommation des ressources. L’activité publicitaire s’offrira une bouffée d’air avec ce rachat, surtout pour Mediaworks : une plateforme publicitaire mobile.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Rachat de Skyfire et ses technologies d'optimisation multimédia

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.